Quartett

Une danse de mort en pleine lumière.

 

Heiner Müller ne se saisit pas des textes du répertoire pour les adapter mais pour les faire exploser. Il s’empare ici des Liaisons dangereuses de Laclos, pour démonter la mécaniques des rapports entre les sexes. Comme un enfant qui ouvre un jouet, il en fait jaillir les ressorts.

Et Merteuil et Valmont deviennent ces héros noirs qui mènent une danse de mort, montrée ici en pleine lumière, en plaçant le public au cœur d’un dispositif en arène, sans ombre ni repli : une salle d’anatomie pour une pavane guerrière, où la jouissance des mots remplace celle des corps.

Distribution

De Heiner Müller

Texte français Jean Jourdheuil, Béatrice Perregaux

Mise en scène Célie Pauthe

 

Scénographie et lumière Sébastien Michaud

Costumes Nathalie Trouvé

Son Aline Loustalot

Collaboration artistique Stéphane Facco

Maquillage Cathy Fabre

Conseils dramaturgiques Irène Bonnaud

 

Avec

Pierre Baux – Valmont

Violaine Schwartz – Merteuil

 

Quartett est publié aux éditions de minuit.

Dates

Création au Théâtre national de Toulouse en 2003, distingué du Prix de la révélation théâtrale de l’année par le Syndicat de la critique.

Puis repris au Théâtre de la Cité Internationale en février-mars 2004 et en tournée.

Presse

Libération – 5 mars 2004

L’Humanité – 15 mars 2004